Qu’est-ce que le stress en 2021 ?

Manque de contrôle. Imprévus. Nouveauté. Égo menacé. Voilà les facteurs de stress que nous sommes amenés à vivre quotidiennement. Leur réalité est présente, même palpable. Peu importe la situation, si l’un d’eux est présent dans votre journée, vous êtes certain que votre corps vous en fera sentir les effets, à coups d’hormones sécrétées dans vos veines. Face à tout ça, nous sommes en droit de se poser la question suivante : qu’est-ce que le stress exactement ?

Définition du stress

Aujourd’hui et depuis de nombreuses années, le stress est omniprésent. C’est le petit compagnon dont on n’a jamais demandé la garde. Chez Orange Santé, on y a beaucoup réfléchi.

Du point de vue scientifique, le stress est un ensemble de perturbations de l’organisme face à une demande d’adaptation. En présence d’un élément stressant, notre hypothalamus, notre hypophyse et nos glandes surrénales sont en effervescence. Notre système s’active pour faire face à une adaptation, une menace ou ce qu’il perçoit comme une menace.

Il est inévitable, impossible à esquiver. Mais ne paniquez pas, tout le monde le vit et c’est tout à fait normal ! En effet, le stress peut être bon ou mauvais. Tout dépend de la façon dont vous l’appréhendez. Il n’est pas nocif pour la santé lorsqu’il est bien géré.

Les impacts psychologiques sur votre santé

Si nous vous disons que la pandémie actuelle nous fait vivre trois facteurs de stress sur quatre, vous nous croyez ? Le manque de contrôle, l’imprévu et la nouveauté, ça ne vous rappelle rien ?

Allez-vous nous croire si nous vous confions que vous êtes une personne stressée, anxieuse ou en détresse psychologique en ce moment ? Savez-vous comment bien faire la distinction ? 

L’anxiété

L’anxiété se définit par une sensation désagréable et pénible, un signal de danger imminent déclenché par un élément interne ou externe, conscient ou pas. Sa source est diffuse et concerne le passé et le futur plutôt que le présent. Ainsi, cet état peut naître d’une simple appréhension, mais peut également être vécu sous forme de crise de panique.

Une personne ayant des symptômes d’anxiété ou de dépression fréquents est à risque de se trouver en état de souffrance émotionnelle de façon continue. Si la détresse psychologique perdure ou s’intensifie, la personne atteinte est plus encline à présenter des problèmes de santé mentale sévères dans l’avenir.

Faire face au stress pendant la covid-19

Prenons conscience ensemble des impacts psychologiques générés par la pandémie. D’abord, depuis l’annonce du Premier ministre du Québec M. Legault au mois de mars dernier, nos habitudes ont radicalement changé. Certains d’entre nous ont dû opter pour le télétravail, et ce, malgré le fait que les enfants devaient faire l’école à la maison. Assez imprévisible comme situation, non ?

À plusieurs occasions, il a fallu que le système d’éducation trouve rapidement des solutions pour maintenir les connaissances des jeunes à jour. Sans compter que le système de santé a quant à lui dû mobiliser les installations et le personnel pour effectuer les tests de dépistage de la covid-19, délester de nombreux employés à des postes vacants et retirer les vacances des équipes de soins essentiels.

Certains d’entre nous ont dû réapprendre à se familiariser avec la technologie pour maintenir leurs activités en place. Ah la technologie… cet irritant qui nous fait parfois perdre la tête. Entre nous, on peut se l’avouer, nous avons tous déjà perdu patience devant un écran qui ne répond pas à nos demandes et nos désirs.

Nous faisons également face à la nouveauté en ce qui concerne le port du masque, le lavage des mains et les mesures de distanciation de deux mètres avec les autres. Nous n’avons pas le choix que de respecter les consignes gouvernementales lorsque nous sortons de notre domicile.

Les répercussions de la covid-19

C’est pourquoi la majorité d’entre nous sommes submergés par un sentiment d’impuissance, un manque de contrôle et surtout par un sentiment d’incompréhension quant aux décisions prises. D’autant plus qu’avoir un couvre-feu entre 20 heures et 5 heures reste un élément quasi unique pour nous. 

Qui aurait cru qu’être sur les routes du Québec après 20 heures, ou que voir sa famille et ses amis pouvait être illégal ? Notre sentiment d’appartenance à un groupe et à une société a nettement diminué depuis quelques mois et se révèle une véritable cause de stress.

Le changement et les situations difficiles ont de réelles répercussions sur nous. En effet, l’Organisation Mondiale de la Santé rapporte que l’environnement social dans lequel les individus évoluent peut grandement influencer leur santé, leur bien-être et donc leur qualité de vie.

Les restrictions actuelles que nous subissons nous amènent à adopter un comportement plus sédentaire, à entraîner un temps d’exposition aux écrans plus élevé et à diminuer grandement notre dépense énergétique quotidienne. Sachant que bouger diminue le stress et que les appareils électroniques l’augmentent, nous vous laissons deviner à quel mode de vie nous nous exposons.

Les impacts physiques du stress

Face à tout cela, il est clair qu’une intervention s’impose. Évidemment, le contexte actuel nous écarte de notre zone de confort et nous amène inévitablement tout un lot d’émotions et de réactions.

Le bémol dans ce fléau est que notre cerveau n’a aucune conscience que nous sommes rendus en 2021. Il ne sait pas à quel point notre rythme de vie se déroule à vitesse grand V, que nous sommes en pleine pandémie et que nous vivons des événements émotionnels importants.

Il effectue les mêmes commandes que lorsque nous étions des primates fuyant un animal dangereux. En réaction de stress, le corps sécrète du cortisol et de l’adrénaline à des niveaux élevés.

Lorsque le stress est chronique, ses conséquences peuvent être néfastes pour la santé. En effet, il peut augmenter les risques de contracter une maladie cardiovasculaire, de diminuer le système immunitaire, d’avoir des problèmes de peau ou de sommeil, et de souffrir de problèmes capillaires et digestifs.

Quelles solutions face au stress ?

Notre environnement n’est pas optimal à la détente mais nous pouvons agir. Prendre soin de nous comme nous le voudrions n’est temporairement plus possible et il faut à tout prix trouver des stratégies pour éviter le mal-être psychologique à moyen long terme.

En situations stressantes, il est important de faire le point. Regardez-vous et questionnez-vous à savoir si votre tête prend le temps de s’arrêter parfois. S’arrêter à ne rien faire. S’arrêter à observer ce qu’il se passe autour de vous plutôt que de faire quelque chose pour combler je ne sais quoi.

Connectez-vous à votre moi profond. Écoutez votre petite voix intérieure et tentez de cibler ce qui ne va pas. Chez Orange Santé, nous sommes très à l’écoute de nos patients. Nous nous inquiétons grandement des bobos des clients qui n’ont pas été alertes aux symptômes physiques et psychologiques que criait leur corps. 

Pourtant, c’est lui, le corps qui nous suit jusqu’à la fin ! Prenez-en soin. Orange Santé est justement là pour vous guider et vous épauler. N’hésitez pas à nous contacter pour prendre rendez-vous avec notre équipe de professionnels.

Si vous avez besoin de stratégies pour mieux gérer votre stress, visitez également notre article La gestion de stress… mais comment ?

Courage à tous, gardez la motivation, l’équilibre et l’inspiration !

Vous avez aimé cette article ? Partagez-le avec vos amis !

    Roxanne Archambault, Kinésiologue
    Kinésiologue B.Sc.

Catégories: Articles Kinésiologie

Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des recettes et articles