Découvrir l’alimentation intuitive

Manger à sa faim sans trop

Avez-vous déjà entendu parler de l’alimentation intuitive? C’est une approche « anti-régime » qui est de plus en plus populaire en nutrition. Un des objectifs principaux de l’alimentation intuitive est de nous amener à manger davantage avec nos sens et un peu moins avec notre tête. On veut reconnecter avec les besoins de notre corps, et surtout, se débarrasser de la mentalité nocive des diètes amaigrissantes! On sait maintenant que jusqu’à 95% des gens qui perdent du poids en suivant une diète vont le reprendre dans les années qui suivent. L’alimentation intuitive se veut être une solution de rechange à ces régimes restrictifs en utilisant une approche plus positive.  Terminé la restriction, plus besoin de compter les calories, et surtout, il n’est plus question de se priver. En mangeant intuitivement, on réapprend à être à l’écoute de notre corps et on se permet enfin de manger plus librement. Qui ne veut pas être libre de manger ce qu’il désire?

Comment appliquer l’alimentation intuitive au quotidien?

  1. On se permet donc de manger tous les aliments souhaités, et on ne les catégorise pas de « bons » ou « mauvais ». On reconnaît qu’aucun aliment ne fait engraisser, et qu’aucun aliment ne fait maigrir. Chaque aliment a sa place dans une saine alimentation, tout est une question d’équilibre.
  2. On reconnecte avec nos signaux de faim et de satiété. On commence à manger quand notre faim est modérée, et on évite d’attendre que la faim devienne trop intense. On prend d’apprécier chaque bouchée, on mastique bien et on savoure l’instant présent. Manger très rapidement nous amène souvent à manger au-delà de nos besoins, alors on essaie de ralentir le rythme pour laisser le temps à nos signaux de satiété de se manifester. On mange jusqu’à ce que l’on ressente un sentiment de plénitude qui est confortable, sans être trop plein.
  3. On honore le plaisir de manger et la découverte de nouvelles saveurs. On mange des aliments qui nous font du bien et on ne se culpabilise pas de le faire. On prend conscience de la valeur psychologique, sensorielle et émotionnelle des aliments. On porte une attention particulière aux moments où l’on ne mange pas par faim réelle, mais plutôt par gourmandise ou pour le réconfort. On prend le temps d’analyser ces situations et on trouve d’autres façons de gérer nos émotions; la méditation, l’activité physique, la lecture… La gestion du stress peut se faire par plusieurs méthodes, et on va à la découverte de celles-ci.

Et le poids dans tout ça?

On serait portés à croire que manger intuitivement fait prendre du poids, mais ce n’est pas le cas. Plusieurs études démontrent que les adeptes d’alimentation intuitive ont tendance à avoir un indice de masse corporelle plus faible que la moyenne. La perte de poids n’est toutefois pas l’objectif principal de l’approche intuitive, on vise plutôt le respect des signaux de faim et de satiété ainsi que l’amélioration de la relation avec les aliments. Par contre, en mangeant selon nos besoins, sans restriction et sans excès, le corps finit par retrouver son poids d’équilibre et on évite ainsi l’effet yo-yo des diètes amaigrissantes.

Bonne découverte de VOTRE alimentation intuitive!

Catherine Lemieux, Stagiaire en Nutrition

En collaboration avec

Vous avez aimé cette article ? Partagez-le avec vos amis !

    Marie-Christine Duchesne
    Nutritionniste Dt.P.

Références et articles consultés

  • Institut national de santé publique (2008). Bénéfices, risques et encadrement associés à l’utilisation des produits, services et moyens amaigrissants (PSMA) 2008. https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/763_rapport_psma.pdf
Catégories: Recettes

Abonnez-vous à notre infolettre

Recevez chaque mois des recettes et articles